Dernière mise à jour JANVIER 2023

L’emballage intelligent : comment mieux concevoir, utiliser et réutiliser les plastiques

Il ne fait aucun doute que le plastique a des propriétés appréciables, qu'il est hygiénique et extrêmement pratique. Mais lorsqu'il est jeté, il a un impact dévastateur sur l'environnement.



Les entreprises qui adoptent une approche circulaire peuvent faire la différence

Le monde produit chaque année 141 millions de tonnes d'emballages plastique dont un tiers échappe aux systèmes de collecte et pollue l'environnement. D’autre part, la production de tout ce plastique entraîne chaque année 1,8 milliard de tonnes d'émissions de carbone1. Des mesures drastiques doivent être prises. Selon la fondation Ellen MacArthur, « nous devons changer la façon dont nous concevons, utilisons et réutilisons le plastique. Nous ne pouvons plus nous contenter de le recycler ou de réduire sa consommation pour sortir de la crise de pollution plastique ». Bon nombre de solutions sont déjà disponibles, et heureusement, les entreprises commencent à les adopter.

Au Royaume-Uni, le Plastics Pact réunit le gouvernement britannique ainsi que des entreprises et des ONG présentes dans toute la chaîne d’approvisionnement des plastiques pour s'attaquer au problème des déchets plastiques. L'objectif est de créer une économie circulaire pour les plastiques, en exploitant leur valeur au maximum dans l'économie et en les conservant hors de l'environnement naturel. Le réseau des partenaires du Plastics Pact, créé par la fondation Ellen MacArthur, partage des connaissances essentielles et s'engage dans des initiatives d'économie circulaire. Kimberly-Clark en a été l'un des membres fondateurs en 2018. Depuis son lancement, les emballages plastique destinés aux consommateurs ont été réduits de 10 % au Royaume-Uni. Cela représente une réduction de 335 kt de CO2, soit le retrait de 150 000 voitures de la circulation2.


La taxe sur les plastiques

Si la protection de l'environnement n'était pas une raison suffisante, une nouvelle taxe sur les plastiques a été instaurée en 2022 afin d’exercer une pression supplémentaire pour contraindre les entreprises britanniques à modifier leur utilisation. La taxe sur les emballages en plastique est de 200 livres sterling/tonne pour les emballages en plastique fabriqués ou importés au Royaume-Uni qui ne contiennent pas au moins 30 % de matériaux recyclés3. Le gouvernement britannique estime que cette taxe touche environ 20 000 producteurs et importateurs d'emballages. Les entreprises et les organisations devront adopter une approche plus circulaire et plus durable si elles veulent éviter de lourdes amendes liées à cette taxe. Sans compter les taxes et réglementations supplémentaires qui suivront probablement à mesure que les questions de développement durable se feront plus présentes dans les programmes politiques4.


Réglementation sur les déchets d'emballage

La réglementation sur les déchets d'emballage prévoit que les producteurs d'emballage devront payer une partie des coûts liés à l'adoption de mesures circulaires, comme la récupération et la réutilisation des emballages. La réglementation s'applique à toute entreprise si les conditions suivantes sont réunies :

  • Le chiffre d'affaires annuel de l’entreprise au Royaume-Uni dépasse 2 millions de livres sterling
  • L’entreprise procède à une activité d'emballage sur n'importe quel emballage manipulé
  • L’entreprise est propriétaire de l'emballage ou des matériaux d'emballage manipulés
  • L’entreprise traite plus de 50 tonnes d'emballages et/ou de matériaux d'emballage5

Les entreprises pourraient envisager de participer à des initiatives d'économie circulaire afin de travailler dans le respect de ces réglementations. L'initiative zéro déchet du Carbon Trust fournit de précieux conseils pour s'assurer que les déchets plastiques ne finissent pas dans les décharges, ainsi qu'une accréditation aux entreprises qui adoptent une approche de la gestion des déchets plastiques basée sur des meilleures pratiques6 RightCycle Game

Vers une utilisation plus intelligente et plus circulaire

Dans le cadre de la transition vers un avenir sans déchets plastiques, les entreprises doivent revoir la fabrication des plastiques, la conception de leurs produits, et repenser leurs chaînes d'approvisionnement. De nouveaux produits innovants, tels que les bioplastiques, peuvent remplir la même fonction que les plastiques conventionnels sans nuire à l'environnement. Chez Kimberly-Clark, nous avons décidé de relever ce défi grâce à un partenariat avec RWDC Industries, une société de biotechnologie qui travaille en harmonie avec la nature pour remplacer les matériaux dérivés du pétrole par des alternatives sûres et durables. Ce partenariat combine notre expertise approfondie en tant que fabriquant avec les solutions innovantes de RWDC en matière de produits biodégradables dans l’eau et les sols. Nous nous sommes également engagés à faire en sorte que 100 % de nos emballages soient réutilisables, recyclables ou compostables d'ici 2025.


https://wrap.org.uk/taking-action/plastic-packaging 
https://wrap.org.uk/resources/report/uk-plastics-pact-annual-report-2020-21 
https://www.clarity.eu.com/plastic-packaging-tax-the-complete-guide/ 
https://www2.deloitte.com/content/dam/Deloitte/nl/Documents/risk/deloitte-nl-risk-sdgs-from-a-business-perspective.pdf 
https://www.valpak.co.uk/compliance/packaging-compliance/ 
https://www.carbontrust.com/what-we-do/assurance-and-certification/the-carbon-trust-standard-for-zero-waste-to-landfill